Evariel s'adapte à votre budget et non l'inverse !

N'hésitez pas à nous contacter pour l'organisation de vos événements privés ou professionnels, dans l'Oise et le Val d'Oise.

Nous sommes à votre disposition du lundi au samedi pour vos demandes de devis et de rendez-vous.

 

 

Dans l'Oise et le Val d'Oise.

Vos souhaits, vos invités, votre budget.

Evariel
Organisation et décoration d'événements

Le baptême civil et le baptême religieux

28/09/2021

Le baptême civil et le baptême religieux

Qu'il soit civil ou religieux, le baptême est une célébration importante. On vous explique ici la différence entre les deux types de baptême, et le déroulement de chacun (rites, obligations, préparation...).

LE BAPTÊME RELIGIEUX
Le baptême religieux consiste en une cérémonie donnée autour d’un enfant, dans un lieu saint, au cours de laquelle celui-ci est marqué d’eau bénite et reçoit les sacrements religieux pour accueilli dans la communauté chrétienne.
Selon le site www.eglise.catholique.fr, «Le baptême est le sacrement de la naissance à la vie chrétienne : marqué du signe de la croix, plongé dans l’eau, le nouveau baptisé renaît à une vie nouvelle. Devenu chrétien, le nouveau baptisé peut vivre selon l’Esprit de Dieu.» Il s’agit donc de l’étape incontournable pour l’entrée d’un enfant dans la vie chrétienne.


Afin de faire baptiser leur enfant à l’église, les parents doivent contacter directement leur paroisse et déterminer avec elle une date et un lieu pour la célébration.

 

Si l’enfant baptisé a moins de deux ans, la préparation au baptême doit être faite par les parents : Une ou plusieurs réunions avec le prêtre sont alors nécessaires (le nombre de ces rencontres dépendant des paroisses). Celles-ci ont pour but d’accompagner les parents dans les préparatifs du baptême, de mettre en lumière sa signification et d’éclaircir le déroulé de la cérémonie (ce qui permettra aux parents de rédiger l’indispensable livret de messe avant le jour J).


En revanche, si l’enfant a plus de deux ans, il sera concrètement impliqué dans la préparation de son baptême, et devra être présent aux rencontres avec le prêtre. Ce dernier s’efforcera d’expliquer à l’enfant le sens du rituel qui va être célébré, et de le rendre, autant que possible, acteur de celui-ci. Au-delà de sept ans, la préparation de l’enfant est plus longue et se fait en lien avec la catéchèse (l’enseignement de la religion chrétienne).


Les parents ne doivent pas impérativement avoir été baptisés pour faire baptiser leur enfant, néanmoins c’est obligatoire pour au moins le parrain et/ou la marraine.


A l’inverse du baptême républicain, le baptême religieux peut être collectif (Plusieurs personnes peuvent être baptisée en même temps, dans la même église, par le même prêtre.) et il est célébré selon des rituels précis et stricts : La prière universelle doit être prononcée, suivie de la renonciation au mal et la Profession de foi par les parents, parrain et marraine de l’enfant. Viennent ensuite la prière à la Vierge Marie, puis la prière des parents et enfin la Litanie des Saints. Les parents doivent également sélectionner des textes (lectures et Evangiles) qui devront être lus lors de la cérémonie, par eux-mêmes ou par des proches qu’ils auront désignés. Ces textes sont à choisir parmi une liste qui leur sera fournie, sauf si le prêtre autorise d’autres lectures.


Les lectures et prières sont suivies par les gestes rituels du baptême religieux : Tout d’abord, le prêtre trace une croix à l’eau bénite sur le front du baptisé. Puis vient l’onction avec le Saint-Chrême (un mélange d’huiles et de parfums), et enfin un cierge, symbole de foi chrétienne, est allumé et remis au parrain ou à la marraine. Enfin, toutes les parties signent le registre paroissial, officialisant ainsi le baptême qui vient d’avoir lieu et donc la cérémonie prend fin.


Idéalement, toutes les étapes décrites ci-dessus doivent apparaître dans le livret de messe, dont les parents ont la responsabilité et qui devra être distribué aux convives le jour du baptême.


A l’issue de la cérémonie, les parents se voient remettre l’acte de baptême, qu’il sera nécessaire de produire si le baptisé souhaite, par la suite, effectuer sa communion, sa profession de foi, sa confirmation ou encore se marier à l’église.


La cérémonie du baptême religieux est souvent suivie d’une célébration plus informelle autour de l’enfant : Une petite fête, une réunion de famille, ou même une grande réception avec tous les proches. L’enfant est alors généralement couvert d’attention et de cadeaux, dont les plus traditionnels (presque incontournables) sont la médaille de baptême, la chaîne ornée d’une croix (ou simplement le pendentif), ou encore la gourmette gravée au nom de l’enfant.

 

LE BAPTÊME CIVIL
Le baptême civil, ou baptême républicain, ou encore baptême laïque, est une alternative d’intérêt pour les parents non croyants, non pratiquants,  de religions différentes, ou qui souhaitent simplement déroger au traditionnel baptême religieux. Il est une manière de célébrer la venue au monde d'un enfant en dehors de tout cadre religieux, et de désigner malgré tout un parrain et une marraine.
Tout mineur de moins de treize ans peut être baptisé en mairie, accompagné de ses parents, si ceux-ci sont inscrits sur les listes de la mairie désignée.


La cérémonie en mairie est menée par le maire ou l’un de ses adjoints et est relativement courte : une vingtaine de minutes la plupart du temps, au cours desquelles l’officiant évoque les valeurs de la République et les Droits et Devoirs du Citoyen. Les parties concernées peuvent éventuellement prononcer un discours de leur choix, et, pour finir, un certificat de parrainage civil est signé par les parents, parrain et marraine, et remis pour preuve aux parents de l’enfant baptisé.


Il est à noter, néanmoins, que le baptême républicain, comme le baptême religieux, n’a aucune valeur légale. Selon le site www.service-public.fr, «Le baptême civil n'est prévu par aucun texte et ne crée aucune obligation. Il s'agit d’un engagement moral d'ordre purement privé. Le baptême civil se pratique dans certaines mairies, mais ces dernières ne sont pas obligées de le célébrer. Le baptême civil n'est pas inscrit sur les registres de l'état civil et les justificatifs éventuellement délivrés n'ont pas de valeur au regard de la loi.» Ainsi, même si les parrains et marraines peuvent, bien entendus, être désignés comme tuteurs légaux en cas de disparition des parents, ceci doit impérativement faire l’objet d’un testament ou d’un acte rédigé et signé devant un notaire.

 

Qu’il soit religieux ou laïque, le baptême exige la désignation d’un parrain et/ou d’une marraine. Ceux-ci doivent être âgés de plus de seize ans au moment de la cérémonie et, comme évoqué plus haut, dans le cas d’un baptême chrétien, au moins l’un des deux doit avoir été baptisé lui-même. Même si aucune obligation légale ne pèse sur eux, le rôle des parrains et marraines est symbolique : Il est d’accompagner et de soutenir le baptisé tout au long de sa vie. C’est pourquoi le choix de ces personnes est si important.

 

Quel que soit le type de baptême que vous souhaitez offrir à votre enfant, pensez aux incontournables : les faire-part, la pièce montée, les cadeaux... et surtout profitez pleinement de cette journée en l'honneur de votre enfant ! Pour l’organisation et la décoration de votre réception de baptême, qu’il soit chrétien ou civil, n’hésitez pas à faire appel à Evariel. Tout en respectant vos goûts et votre budget, nous trouverons pour vous le lieu idéal et mobiliserons notre savoir-faire et nos meilleurs prestataires au service de votre célébration.