Evariel s'adapte à votre budget et non l'inverse !

N'hésitez pas à nous contacter pour l'organisation de vos événements privés ou professionnels, dans l'Oise et le Val d'Oise.

Nous sommes à votre disposition du lundi au samedi pour vos demandes de devis et de rendez-vous.

 

 

Dans l'Oise et le Val d'Oise.

Vos souhaits, vos invités, votre budget.

Evariel
Organisation et décoration d'événements

Se former aux gestes d'alerte et de premiers secours

01/10/2021

Se former aux gestes d'alerte et de premiers secours

Marine a été formée aux gestes de premiers secours auprès de la Croix Rouge. Une initiative à la fois utile et enrichissante que votre event-planner conseille à tous.

Que ce soit dans mon métier d'event-planner ou dans ma vie quotidienne, je suis amenée à croiser beaucoup de monde, et, comme on dit, tout peut arriver. Un malaise, un étouffement, une agression, un accident... Il est important d'être bien préparé(e), pour savoir comment réagir le moment venu afin d'aider au mieux la personne concernée. Protéger, alerter, secourir, ce ne sont pas que des mots jetés en l'air, et si appeler les secours est bien sûr un bon reflexe, il est toujours utile de savoir quoi faire en les attendant. À savoir que le temps moyen, en France, s'écoulant entre l'appel aux secours et leur arrivée sur les lieux, est d'environ 15 minutes. Et, comme le rappellent les pompiers, "face à une personne en danger, avoir les bons réflexes peut parfois sauver une vie."

 

C'est pour cette raison que j'ai souhaité recevoir la formation Prévention et Secours Civique de niveau 1 (PSC1) par la Croix Rouge. 

Cette formation d'une journée (environ 8 heures), reconnue au niveau européen, est composée de plusieurs parties, à commencer par l'IRR (l'Initiation à la Réduction des Risques) dont l'objectif est de "faire prendre conscience au particulier de sa vulnérabilité face à une catastrophe individuelle ou collective et le faire réfléchir à la mise en place d'un plan familial d'autoprotection." (Source : https://www.croix-rouge.fr/Je-me-forme/Particuliers/PSC1-IRR). On y aborde les risques liés aux différents types de "catastrophes", chimiques, naturelles (inondations, séismes, éboulements, tempêtes...), biologiques, conflits (terrorisme, guerre...), etc. Puis on énumère les réactions à avoir en cas d'alerte et donc de danger, à savoir se mettre à l'abri, alerter, se signaler, répondre à ses besoins vitaux, etc. 

 

On évoque ensuite ce que La Croix Rouge nomme "le Catakit", à savoir un sac de survie, à avoir à disposition en cas de catastrophe. Pour rejoindre les priorités énoncées précédemment, ce kit contient idéalement de quoi :
- se protéger : une ou plusieurs couvertures de survie, des gants...
- alerter : une radio solaire...
- se signaler : une lampe dynamo, un sifflet, un ou plusieurs gilets réfléchissants, des bâtons lumineux...
- se désaltérer : une poche de récupération d'eau, plusieurs pailles filtrantes, des comprimés de désinfection d'eau douce...
- se nourrir : des rations de survie, des barres de céréales...
- se soigner : des médicaments, bandages, compresses, du sérum physiologique, du gel antibactérien, votre traitement habituel en cas de maladie... 
- et enfin, bien sûr, des éléments utiles tels qu'un couteau multifonction, un briquet et/ou des allumettes, un sachet imperméable ayant vocation à ranger des copies de vos papiers d'identité, de l'argent... 

 

On nous informe ensuite sur les lieux où trouver des informations concernant les risques potentiels (mairies et préfectures, commissariats et gendarmeries, hôpitaux, Croix Rouge, offices de tourisme, etc), et bien sûr, les numéros d'urgence à contacter en cas de besoin, à savoir les 15 (Samu), 17 (police), 18 (pompiers), 112 (numéro d'urgence européen) et enfin un dernier que personnellement je ne connaissais pas avant cette formation : le 114, dédié aux personnes sourdes et malentendantes et accessible notamment par SMS et visiophonie.

 

Viennent ensuite les différentes situations auxquelles chacun de nous devrait pouvoir réagir correctement, à savoir l'obstruction des voies aériennes (étouffement), l'hémorragie externe, la perte de connaissance, l'arrêt cardiaque, le malaise (malaise cardiaque, vagal, AVC...), les plaies externes, les brûlures, les traumatismes (chocs, coups...). Chacune de ces situations est, bien sûr, illustrée par des exemples concrets et des manipulations de mannequins. 

 

Au cours de cette journée de formation, on apprend à réaliser un "vrai" massage cardiaque (sur adulte, enfant et bébé), à localiser et utiliser un défibrillateur, à effectuer la manœuvre de Heimlich (compressions abdominales), à passer un appel efficace aux services de secours (On nous indique alors qu'il est essentiel d'indiquer le lieu exact où se trouve la victime : adresse, étage, porte, pièce..., puis de décrire précisément de quoi elle souffre, comment cela lui est arrivé, depuis combien de temps, si elle est consciente, quel est son niveau de douleur, les gestes de secours déjà effectués, etc.) 

 

Rappelons que cette formation est accessible à toute personne âgée de plus de 10 ans, pour seulement une soixantaine d'euros et peut être suivie dans de nombreuses antennes de la Croix Rouge. De plus, des formations à peu près équivalentes peuvent être délivrées par les pompiers. 

 

À l'issue de la journée de formation PSC1, chacun se voit remettre un guide de la Croix Rouge récapitulant toutes les situations énoncées au cours de la formation, et les bonnes réactions associées à chacune. De quoi se remémorer les bons gestes si nécessaire. 

 

Enfin, je tiens à souligner que plus nous serons nombreux à suivre ce genre de formations, plus nous seront aptes collectivement à réagir efficacement en cas de problème. Alors n'hésitez pas, rapprochez-vous de l'antenne de la Croix Rouge la plus proche de chez vous pour consacrer une journée à cette formation d'utilité publique : https://www.croix-rouge.fr/Je-me-forme/Particuliers/Catalogue-national-de-formation-au-PSC1