Evariel s'adapte à votre budget et non l'inverse !

N'hésitez pas à nous contacter pour l'organisation de vos événements privés ou professionnels, dans l'Oise et le Val d'Oise.

Nous sommes à votre disposition du lundi au samedi pour vos demandes de devis et de rendez-vous.

 

 

Dans l'Oise et le Val d'Oise.

Vos souhaits, vos invités, votre budget.

Evariel
Organisation et décoration d'événements

Le mariage à l’église : Conditions, préparation, déroulement

23/12/2021

Le mariage à l’église : Conditions, préparation, déroulement

Le mariage religieux. Certains le trouvent démodé, désuet, d’autres encore « inutile ». Mais nombreux sont encore les fiancés qui le voient comme un incontournable du jour de leurs noces. Car il donne une dimension sacrée à leur union, tout en respectant une tradition encore profondément estimée. 

LES CONDITIONS AU MARIAGE RELIGIEUX
Qu’ils soient ou non croyants et/ou pratiquants, les fiancés souhaitant s’unir dans une église catholique découvriront que celui-ci ne peut s’effectuer qu’après une préparation de plusieurs mois en collaboration avec le prêtre de leur paroisse. De plus, certaines conditions se doivent d’être respectées : 


Tout d’abord les futurs époux doivent avoir l’âge requis et avoir tous deux été baptisés religieusement. (Si toutefois l’un des deux ne l’est pas, une dispense de disparité de culte doit impérativement être accordée par l’évêché.) De plus, le mariage civil doit avoir été prononcé avant l’union religieuse, puisqu’un prêtre ne peut sacrer qu’un mariage déjà officialisé en mairie. Enfin, aucun des deux époux ne doit avoir déjà été uni à l’église, on ne peut, en effet, s’y marier qu’une unique fois dans toute sa vie.

 

LA LETTRE D’INTENTION DE MARIAGE
Au cours de cette préparation au mariage religieux, le couple devra rédiger une indispensable lettre : Incontournable dans toute préparation d’un mariage à l’église, la lettre d’intention de mariage a pour but de décrire le projet de vie du couple ainsi que les sentiments et convictions qui le poussent à s’unir, et de surcroît devant Dieu. Les futurs mariés peuvent choisir d’en rédiger une chacun ou bien de coucher ensemble par écrit leurs motivations sur une unique lettre d’intention. Cette dernière option promet, bien sûr, un moment d’échange intense entre les fiancés au sujet de leur avenir commun et de leurs sentiments respectifs.

 

Naturellement, cette lettre ira dans le sens des quatre piliers du mariage catholique, à savoir la liberté (se marier, bien entendu, de son plein gré, sans pression extérieure), la fécondité (se marier en vue de fonder une famille), l’indissolubilité (se marier pour toute la vie) et enfin la fidélité (se marier, bien sûr, en promettant de n’aimer que son époux/se pour toujours). Dans leur(s) lettre(s), les fiancés développeront ces quatre idées ainsi que la vision personnelle qu’ils en ont. Ils y rappelleront leur rencontre, leur histoire, l’évolution de leur relation et de leurs sentiments, puis y exposeront leur idée du Mariage avec un grand M, leurs souhaits communs ainsi que leurs projets d’avenir et de famille. Il s’agit donc d’un écrit très intime, personnel, dans lequel les futurs mariés sont encouragés à se livrer en toute sincérité. Qu’ils soient rassurés toutefois, cette lettre n’a nullement vocation à être lue en public lors de leur mariage.
(Evariel se permet de glisser ici un conseil aux futurs époux : Envisagez de conserver une copie de votre lettre d’intention de mariage afin de la relire ponctuellement au fil des années. Elle saura certainement vous rappeler les fondements de votre union et les sentiments et motivations qui étaient les vôtres au moment de sa rédaction.)

 

LE CHOIX DES TEXTES
Il revient au couple de sélectionner une partie des textes qui seront lus ou récités lors de leur cérémonie de mariage. Ainsi, dès le début de leur préparation avec le prêtre, celui-ci leur remet un guide regroupant plusieurs lectures, Psaumes et Evangiles, mais le couple est tout à fait libre de sélectionner également des poèmes par exemple ou d’autres passages de la Bible qu’ils trouveraient adaptés, tant que l’intégralité des textes est validée par le prêtre. De même qu’ils peuvent sélectionner les proches qui auront la responsabilité de lire tel ou tel texte lors de la cérémonie.

 

DEROULEMENT DU MARIAGE A L’EGLISE
Les époux peuvent choisir de célébrer leur mariage à l’église par une cérémonie avec messe, ou encore par une simple « Bénédiction », sans messe. Cette dernière option, plus courte et plus simple, est généralement plébiscitée par les couples peu pratiquants ou, du moins, peu adeptes de la messe du dimanche.

 

Quelque soit leur choix, la cérémonie se déroulera selon une trame définie. Tout d’abord, les invités, puis le marié, puis son épouse (Car rappelons qu’à ce moment, ils ont déjà été unis devant la Loi), font leur entrée dans l’église. Il revient au couple de choisir au préalable la musique qui accompagnera ce moment, qui promet d’être chargé en émotion. Il peut aussi bien s’agir d’une musique sacrée que profane, le tout étant que le prêtre donne son accord en amont quant au choix des musiques sélectionnées.

 

Vient ensuite l’introduction de la cérémonie par le prêtre et la lecture des fameux textes choisis par les époux lors de leur préparation (Lecture, puis Psaume, puis Evangile), puis bien sûr l’échange des consentements. Nous avons tous déjà assisté à cet émouvant moment, que ce soit au cours du mariage de certains de nos proches ou encore simplement un nombre incalculable de fois devant notre télévision. C’est alors que le prêtre procède à la Bénédiction des alliances, puis le couple à la Prière des époux : C’est généralement l’occasion pour eux de souligner de nouveau les sentiments qui les animent, mais également de remercier l’assemblée pour leur soutien et leur présence, ainsi que le prêtre pour son aide lors de la préparation.

 

La cérémonie se poursuit, comme toute autre messe, par la quête (ou encore l’Offrande) : Les convives sont alors invités, au passage parmi eux d’une petite corbeille, à fournir une contribution pécuniaire destinée à la paroisse. Puis l’assemblée est invitée à réciter la Prière universelle et le Notre Père, avant que le prêtre ne procède à la Communion : Là encore, comme dans toute autre messe, les pratiquants sont conviés à recueillir le Corps du Christ à travers l’hostie. Enfin, les mariés, ainsi que leurs témoins, rejoignent le prêtre pour signer le Registre de Mariage, avant de quitter l’église, généralement en musique et sous une pluie de confettis, pétales ou riz (même si ce dernier est désormais déconseillé, voire interdit).

 

On vous livre ici les coups-de-cœur d’Evariel pour la fameuse sortie des mariés :
-    Le lâcher de papillons : On vous en a parlé ici : https://www.evariel.fr/blog-evariel-mariage-evenements-60-95.c/b34761a/Lacher-de-ballons-de-lanternes-ou-de-papillons Le lâcher de papillons est un rituel à la fois beau et écologique, qui permet de freiner la chute de population des papillons dans nos campagnes, à condition bien sûr de sélectionner des papillons européens, aptes à vivre et à se reproduire dans nos régions tempérées.
-    Les confettis en papier de soie biodégradables : Ils ont l’avantage d’exister de toutes formes et couleurs, et peuvent ainsi s’accorder à la perfection au thème de votre jour J, tout en étant très abordables en termes de budget.
-    Les pétales de fleurs : Frais ou séchés, ils sont à la fois beaux, parfumés et bien sûr biodégradables. Pensez toutefois que certains peuvent être susceptibles de tâcher votre jolie robe blanche. Soyez donc vigilants au moment de leur sélection.