Evariel s'adapte à votre budget et non l'inverse !

N'hésitez pas à nous contacter pour l'organisation de vos événements privés ou professionnels, dans l'Oise et le Val d'Oise.

Nous sommes à votre disposition du lundi au samedi pour vos demandes de devis et de rendez-vous.

 

 

Dans l'Oise et le Val d'Oise.

Vos souhaits, vos invités, votre budget.

Evariel
Organisation et décoration d'événements

Les traditions de Pâques à travers le monde

09/04/2022

Les traditions de Pâques à travers le monde

Pâques est une fête religieuse célébrée dans le monde entier. Mais, bien sûr, on ne la célèbre pas de la même façon en Russie qu'en France ou aux Etats-Unis. On vous cite ici quelques traditions de Pâques répandues à travers le monde.

La fête de Pâques marque la fin du Carême, cette période de quarante jours de jeûne et de prière, symbolisant les quarante années passées dans le désert par Moïse et le peuple hébreu après leur fuite d’Egypte. Pour le peuple juif, Pâques est donc associé à la fête de Pessa'h, commémorant cet exode de leur peuple hors d’Egypte. Les catholiques, eux, honorent à Pâques la résurrection de Jésus Christ.

 

L’AGNEAU 
En France, comme dans de nombreux pays occidentaux, il est de coutume de partager un agneau en famille le jour de Pâques : Il représente l’agneau qu’auraient sacrifié Moïse et son peuple à leur départ vers la terre d’Israël. 

 

LES ŒUFS DE PAQUES ET LES CLOCHES
Les européens ont également l’habitude de cacher des œufs en chocolat dans les jardins. L’on raconte alors aux plus jeunes que « les Cloches de Pâques » sont venus déposer pour eux ces chocolats, devenus si caractéristiques de la fête de Pâques. Les œufs et le chocolat sont des exemples d’aliments riches que les chrétiens n’ont pas le droit de manger lors du Carême. Les cloches des églises, elles aussi, ne sonnent pas lors de cette période austère. Ces éléments réunis forment donc toute une symbolique de joie et de faste retrouvés. Il était déjà de coutume, dans l’Egypte Antique, de s’offrir des œufs, symboles de vie, pour célébrer le printemps.

 

LE LAPIN DE PAQUES
La tradition du Lapin de Pâques (qui, pour certains, dépose les œufs dans les jardins à la place des fameuses Cloches) viendrait du paganisme allemand, où la déesse de la fertilité Ostara, symbolisant le printemps, était elle-même associée à la figure du lapin. Une légende allemande raconte également l’histoire d’une femme sans le sou qui, ne pouvant offrir de friandises à ses enfants, décida de décorer des œufs qu'elle cacha dans son jardin à leur attention. Les enfants aperçurent alors un lapin dans ledit jardin et crurent qu’il avait pondu les fameux œufs.

 

L’EAU EN HONGRIE ET EN POLOGNE
En Hongrie, les jeunes garçons doivent arroser, à l’aide de seaux, les jeunes filles de leurs villages afin de leur garantir la fertilité. Chez les polonais, l’on s’asperge d’eau les uns les autres, à Pâques, pour symboliser la vie et se purifier des pêchers commis pendant l’année.

 

LE FEU EN ALLEMAGNE ET EN GEORGIE
Chez nos voisins allemands, il est d’usage de célébrer l’arrivée du printemps autour de grands feux représentant le soleil et appelés « Osterfeuer » : feu de Pâques. En Georgie, l’on allume également des feux et les jeunes hommes doivent sauter par-dessus afin de prouver leur bravoure et, selon la croyance locale, d’éloigner les mauvais esprits.

 

LES ŒUFS COLORES EN RUSSIE
Il est d’usage, dans les pays est-européens, de peindre des œufs vides, puis de se les offrir en signe d’amitié. En Russie, l’on fait également cuire des œufs dans du colorant pour les déguster lors du repas de Pâques en famille.

 

LE MOUNA EN ESPAGNE, AU PORTUGAL ET EN ALGERIE
La mouna (ou mona ou muna, selon le pays) est la traditionnelle brioche de Pâques dégustée en Espagne, au Portugal mais aussi en Algérie. Son origine serait d’ailleurs oranaise (originaire de la ville d’Oran, en Algérie). Il est d’usage de déposer un œuf entier sur le dessus de la mouna afin de symboliser Pâques et la résurrection. Si vous souhaitez déguster, vous aussi, cette délicieuse brioche, il vous faudra de la farine, de la levure boulangère, du beurre, de l’huile, du sucre, le zeste et le jus d’oranges et de citrons, de l’eau et, bien sûr, des œufs. On vous conseille cette recette.

 

LES CHAPEAUX DES AMERICAINS
Il était d’usage de se rendre à la messe de Pâques orné d’un chapeau des plus chics. Cette coutume a, peu à peu, laissé place à une sorte de festival où chacun doit se confectionner un couvre-chef, aussi coloré qu’original, et parader avec à la période de Pâques. L’on nomme cette tradition « l'Easter Bonnet » : Le chapeau de Pâques.

 

LA COLOMBA EN ITALIE
En Italie, comme en Espagne et au Portugal, l’on prépare et déguste la traditionnelle brioche de Pâques. Mais celle-ci est faite en forme de colombe, symbole de paix, et se nomme donc « Colomba ». En voici la recette.

 

LES SORCIERES DANS LES PAYS NORDIQUES
Une tradition bien originale vient de Finlande, où l’on racontait jadis que les trolls et autres sorcières quittaient leur antre à la période de Pâques. Aujourd’hui encore, en Finlande mais aussi en Suède, en Norvège et au Danemark, la fête de Pâques ressemble à notre traditionnel Halloween puisque les enfants s’y déguisent en sorcières pour collecter des œufs de Pâques auprès de leurs voisins. Cette tradition « halloweenesque » existe également dans certaines régions d’Angleterre et d’Irlande.

 

LE JAMBON EN ANGLETERRE ET EN ALLEMAGNE
Chez nos amis anglais et également en Allemagne, ce n’est pas l’agneau mais le cochon que l’on déguste en famille sous forme de « jambon de Pâques ». Car le cochon y est considéré comme l’animal de la chance. 

 

JUDAS ET LES PINATAS AU MEXIQUE
Au Mexique, Pâques est célébré de façon très festive et sur plusieurs jours. Les rues sont décorées de mille couleurs et guirlandes, la musique retentit partout, et deux traditions se font face : L’une consiste à fabriquer puis détruire des piñatas pleines de friandises, l’autre à brûler des représentations de Judas pour « le punir » d’avoir trahi le Christ.

 

LES CERFS-VOLANTS AUX BERMUDES
Aux Îles Bermudes, le cerf-volant est le passe-temps préféré des familles lors des fêtes de Pâques. Il est d’usage de fabriquer soi-même son cerf-volant et de le peindre avec des couleurs vives et de beaux motifs, tels des œufs de Pâques.

 

LE BILBY EN AUSTRALIE
En Australie, la prolifération des lapins est considérée comme un véritable fléau. C’est pourquoi la traditionnelle figure du Lapin de Pâques a été remplacée par un petit marsupial méconnu par chez nous (puisqu’il n’existe que dans les contrées australiennes) : le Bilby. Ce petit animal est menacé d’extinction et, ainsi, à Pâques, l’on récolte de nombreux dons destinés à sauvegarder l’espère.

 

L’ARBRE A ŒUFS EN ALLEMAGNE
Outre-Rhin, il est coutume de décorer les arbres de son jardin et de sa commune avec des œufs et colorés, pour Pâques. Ces arbres et buissons sont appelés « Osterbaum » ou « Ostertrauch » et symbolisent le retour de la chaleur et des fruits sur les arbres.

 

LE KULICH EN RUSSIE
Les russes ont également leur brioche traditionnelle de Pâques : le Kulich, aromatisée au rhum et au safran. Il est le dessert traditionnel du repas de Pâques russe, ainsi que la Pashka, un gâteau au fromage blanc. 

 

LA MAGIRITSA EN GRECE
Afin de ne gâcher aucune partie de l’animal « sacrifié » pour Pâques, en Grèce, l’on déguste, avant le fameux gigot d’agneau, une soupe contenant les abats de la bête. L’on appelle ce potage « la Magiritsa ». Si vous souhaitez y goûter, voici la recette de cette soupe traditionnelle grecque.