Evariel s'adapte à votre budget et non l'inverse !

N'hésitez pas à nous contacter pour l'organisation de vos événements privés ou professionnels, dans l'Oise et le Val d'Oise.

Nous sommes à votre disposition du lundi au samedi pour vos demandes de devis et de rendez-vous.

 

 

Dans l'Oise et le Val d'Oise.

      Vos souhaits, vos invités, votre budget.

Evariel
Organisation et décoration d'événements

La Sainte-Catherine : Origines et célébrations

11/10/2023

La Sainte-Catherine : Origines et célébrations

La fête de la Sainte-Catherine est célébrée le 25 novembre de chaque année. Mais comment ? Et quelle est l’origine de cette fête ?

La fameuse Catherine ayant inspiré la fête de la Sainte-Catherine aurait vécu au IVème siècle avant notre ère. L’empereur Maxence en était alors épris et souhaitait l’épouser. Elle refusa et cela lui coûta la vie puisque l’empereur la fit exécuter pour son refus. Pas très gaie comme origine pour une fête, c’est sûr ! Mais heureusement la fête en elle-même l’est bien davantage.


Un peu partout au Xème siècle, on célébrait déjà Sainte-Catherine, devenue la patronne des jeunes filles à marier : Les filles célibataires de 25 ans et plus s’apprêtaient alors des pieds à la tête, à grands renforts de rubans et de chapeaux extravagants, pour fleurir et décorer la statue de leur sainte patronne. S’en suivaient bals et cortèges autour des « Catherinettes » dans l’espoir de leur trouver un mari.

 

LES BALS DES COUTURIERS A PARIS
Au-delà d’être la patronne des filles - au même titre que Saint-Nicolas est le patron des garçons - Sainte-Catherine est également considérée comme la sainte patronne des modistes et couturiers. C’est en partie pourquoi chaque Catherinette est censée aller au bal avec un chapeau confectionné par ses soins (généralement vert et jaune selon la tradition). Et c’est également pour cela qu’à Paris, jusque dans les années 1980, les grandes maisons de couture comme Dior, Balmain ou Givenchy organisaient des bals pour célébrer la Sainte-Catherine.

 

LA FOIRE DE LA SAINTE-CATHERINE A VESOUL
Depuis plus de 700 ans, la ville de Vesoul (département de la Haute-Saône en Bourgogne-Franche-Comté) organise pour la Sainte-Catherine une grande foire paysanne où la tradition n’a pas perdu vie : vente de bétail, concours de chapeaux de Catherinettes, show de casseurs d’assiettes, cochons en pain d’épices et vin chaud… Bref, voilà une ville qui n’oublie pas la Sainte-Catherine !

 

LES CARTES DE VŒUX DANS LE NORD
Comme évoqué plus haut, Sainte-Catherine est la patronne des filles non mariées. Et, dans le nord de la France, il était d’usage pour celles-ci de s’envoyer des cartes de vœux les unes aux autres pour se souhaiter un futur bonheur conjugal. Aujourd’hui, bien sûr, le but n’est plus vraiment le même et ce sont surtout les parents qui envoient une carte de Sainte-Catherine à leurs filles.

 

LE GRAND MARCHE DE SIERRE
En Suisse, depuis plus de 100 ans, la Sainte-Catherine est notamment célébrée dans la ville de Sierre. Patronne de la commune, elle a donné son nom à un grand marché organisé chaque année, sur deux jours, à la fin novembre : la foire de la Sainte-Catherine. Ce marché artisanal et son traditionnel concours de Catherinettes sont suivis par une grande fête sous tente qui attire chaque année de nombreux locaux et touristes.

 

LES CATTERN CAKES EN ANGLETERRE
En Angleterre, la Sainte-Catherine ne se célèbre pas autour des jeunes filles célibataires mais met à l’honneur, depuis des siècles, les modistes, fileuses et couturières, qui, à cette occasion, avaient droit à un jour de congé. On y prépare alors les traditionnels « Cattern Cakes », des biscuits aux raisins (ou aux groseilles) et à la cannelle dont voici la recette, si cela vous tente.

 

Alors sexiste ou non, qu’elle soit encore d’actualité ou pas selon les régions et les mentalités, la Sainte-Catherine, est toujours célébrée de-ci-de-là aujourd’hui et vous savez maintenant pourquoi.