Evariel s'adapte à votre budget et non l'inverse !

N'hésitez pas à nous contacter pour l'organisation de vos événements privés ou professionnels, dans l'Oise et le Val d'Oise.

Nous sommes à votre disposition du lundi au samedi pour vos demandes de devis et de rendez-vous.

 

 

Dans l'Oise et le Val d'Oise.

Vos souhaits, vos invités, votre budget.

Evariel
Organisation et décoration d'événements

25 erreurs à éviter pour votre mariage

13/03/2022

25 erreurs à éviter pour votre mariage

Que vous décidiez ou non de faire appel à un wedding planner, il y a des erreurs à éviter lors de la préparation d'un mariage. On vous en dis plus ici.

1/ NE PAS FIXER DE BUDGET AU PREALABLE
La totalité des prestations que vous aurez besoin de réserver pour votre grand jour dépendra du budget que vous souhaiterez y allouer. Il sera donc essentiel de budgétiser au préalable chacune de ces prestations. Listez ainsi : le lieu de réception, les faire-parts, la cérémonie, la décoration (fleurs, décorateur/trice), la restauration (le vin d’honneur, le repas, les boissons et éventuellement le brunch du lendemain), la musique et les diverses animations, les cadeaux d’invités, le photographe et le vidéaste, la wedding planner si vous souhaitez y faire appel, la ou les baby-sitters… 

 

2/ RESERVER TROP TARD
Idéalement, pensez à réserver votre lieu de réception et vos prestataires plusieurs mois, voire un an ou un an et demi, à l’avance. Ainsi, vous serez certains de ne pas être pris de court ni de recevoir de réponse négative faute de disponibilité.

 

3/ OMETTRE DES INFORMATIONS SUR VOS FAIRE-PARTS
Vos faire-parts seront la « Carte au Trésor » de vos convives : Ils leur indiqueront la date, les horaires, les lieux de la cérémonie et de la réception (et éventuellement du brunch du lendemain), et s’ils sont invités ou non à la fois au vin d’honneur, au repas et au brunch. Et chacune de ces informations est essentielle afin de ne laisser personne dans le doute et d’assurer le bon déroulé de votre jour J.

 

4/ ENVOYER VOS FAIRE-PARTS TROP TARD
Envoyez, idéalement, vos faire-parts quatre mois avant votre mariage. Vos invités auront alors le temps de se rendre disponibles, de s’organiser et de vous confirmer leur présence.

 

5/ NE PAS FAIRE APPEL A UN PHOTOGRAPHE ET/OU A UN VIDEASTE

On vous en a parlé ici, vos photographies et vidéos de mariage seront les témoins éternels de votre grand jour, et vous apprécierez sûrement de les montrer à vos enfants et petits-enfants, ainsi qu’aux personnes qui n’auront pu être présentes à vos côtés le jour J. Faîtes donc appel à un photographe (et éventuellement un vidéaste) afin de couvrir comme il se doit le plus beau jour de votre vie, et en garder pour toujours de merveilleux souvenirs en images.

 

6/ ACHETER LA MAUVAISE ROBE
Votre robe de mariée ne fera qu’une avec vous lors de votre journée de mariage. Elle sera aussi admirée et photographiée que vous et devra se prêter parfaitement à l’occasion. Nos trois conseils sont donc ceux-ci : Choisissez une robe en harmonie avec votre thème de mariage. Adaptez-la à la saison : Il n’est pas question que vous ayez trop chaud ou, à l’inverse, trop froid. Et enfin, choisissez une robe dans laquelle vous serez à l’aise : Vous ne devez pas être étriquée ou avoir du mal à vous mouvoir. En effet, vous bougerez tout au long de la journée et danserez (normalement) une bonne partie de la soirée, voire de la nuit. Il est donc totalement essentiel que vous vous sentiez à votre aise et libre de vos mouvements dans votre robe de mariée.

 

7/ NE PAS CHOISIR DE PRESTATAIRES PROFESSIONNELS DU MARIAGE
Qu’il s’agisse de votre DJ, de votre photographe ou de votre décorateur/trice, celui-ci devra être au fait des codes du Mariage, et savoir s’adapter aux situations qui se présenteront. Ne tentez pas de réaliser des économies en faisant appel à un DJ qui ne respectera pas ces codes, ou encore à un photographe qui ne saura pas anticiper les aléas auxquels sont soumis de nombreuses journées de mariage.

 

8/ PORTER DES CHAUSSURES TOUTES NEUVES
Il est, bien sûr, concevable que vous vous offriez de nouvelles chaussures pour sublimer votre tenue de mariage. Néanmoins, soyez sûr(e) qu’elles ne seront pas trop rigides le jour J, elles risqueraient de vous faire souffrir et même de vous empêcher de profiter de votre journée comme il se doit. Nous vous conseillons de les acheter en avance et de les porter plusieurs fois avant votre grand jour. Ainsi, elles se feront à votre pied et seront moins rigides le moment venu.

 

9/ EXCLURE VOTRE FIANCE DES PREPARATIFS 
La plupart des femmes aiment prendre les choses en main quant aux préparatifs de leur mariage. Néanmoins, il est important que votre conjoint y ait pleinement sa place et y participe, ne serait-ce que par petites touches : le choix du lieu, du DJ, du menu, des faire-parts, des cadeaux d’invités…

 

10/ LES FAUTES D'ORTHOGRAPHE
Si vous n’êtes pas certain(e)s de pouvoir rédiger sans aucune faute d’orthographe vos faire-parts, vos menus, vos livrets de messe, vos cartons de remerciements, voire même éventuellement votre panneau de bienvenue et votre gazette de mariage, n’hésitez pas à vous faire relire. En effet, il serait dommage qu’une ou plusieurs erreurs se glissent dans ces écrits.

 

11/ NE PAS INDIQUER D'HEBERGEMENTS AUX INVITES QUI VIENNENT DE LOIN
Certains de vos convives viendront certainement de loin et devront prévoir de quoi se loger lors de leur séjour. Glissez donc, avec vos faire-parts, une liste d’hébergements destinée à ces personnes venues de loin. Prévoyez plusieurs gammes de prix afin de vous adapter à toutes les bourses.
 

12/ OUBLIER LES REPAS DES PRESTATAIRES
N’oubliez pas que vos prestataires (photographe, vidéaste, DJ, orchestre, wedding planner, baby-sitters…) ont également besoin de se restaurer. Indiquez donc à votre traiteur le nombre de menus à prévoir et il vous les inclura à votre devis. La plupart du temps, vous paierez l’équivalent de la moitié d’un menu adulte, voire même le prix d’un menu enfant, tout dépendra de votre traiteur.

 

13/ NE PAS PREVOIR DE BABY-SITTER
Vos invités auront certainement des enfants et, en bons parents, ils devront s’en occuper et s’adapter à leurs besoins, surtout en soirée. Les parents seront donc susceptibles de ne pas profiter comme il se doit de leur repas, de la soirée dansante, et des autres convives. Certains de vos proches pourraient même quitter la fête plus tôt pour aller mettre leur progéniture au lit. L’idéal est de réserver un lieu de réception comprenant un espace à part dédié aux enfants, puis d’engager une ou plusieurs baby-sitters pour s’occuper des plus jeunes et les divertir. Engagez, bien sûr, des professionnels de l’enfance ou, du moins, des détenteurs du BAFA ou d’un CAP petite enfance. Prévoyez, pourquoi pas, des jeux et autres pochettes surprises : bulles, bonbons, coloriages… Vous serez alors sûr de faire mouche !

 

14/ PLANIFIER UNE JOURNEE TROP LONGUE 
La cérémonie civile, l’éventuelle cérémonie religieuse, les trajets, les séances photos, le vin d’honneur, le dîner, les animations, la soirée dansante… tout cela semble faire beaucoup, néanmoins ne croyez pas devoir y consacrer une journée entière, en commençant dès le matin ! En effet, en démarrant trop tôt, vous ajouterez des temps de pause superflus et qui risqueraient, à la longue, de contrarier l’assemblée. En effet, au-delà de l’attente, de la fatigue et même de l’ennui occasionnés, vous devez penser aux jeunes enfants et aux personnes âgées : Eux aussi devront « supporter » la journée jusqu’à, a minima, l’ouverture du bal (généralement en soirée, après le dîner). Sachez qu’en planifiant les cérémonies au cours de l’après-midi - et si le temps de trajet jusqu’au lieu de réception n’est pas trop important – l’ouverture de votre vin d’honneur coïncidera tout naturellement avec l’horaire de l’apéritif. Les photographies de groupes pourront être prises lors du cocktail, puis vous enchaînerez sans délai avec le repas, qui pourra être ponctué des diverses animations (qui seront prévues entre les différentes plats). Enfin, vous ouvrirez le bal avant minuit, laissant encore quatre à cinq heures aux plus fêtards pour profiter de la soirée dansante. Parfait, non ?

 

15/ NE PAS PREVOIR DE SOLUTION DE REPLI
Quelles que soit la région où vous prévoyez de vous unir, il y a toujours un risque météorologique : La pluie, la canicule… Prévoyez systématiquement une solution de repli : Une tente de réception pour votre cocktail, une pièce de votre lieu de réception pour votre cérémonie laïque, une voiture pour les mariés si la calèche est inutilisable… Parez à toutes les éventualités, vous n’en serez que plus sereins.

 

16/ NE PAS ETRE PRECIS AVEC LE DJ OU L'ORCHESTRE
Votre animation musicale sera un élément clé de votre journée de mariage. Votre orchestre et/ou votre DJ devront donc êtres sélectionnés avec soin, mais surtout vous devrez être précis avec lui/eux concernant vos horaires, vos besoins, vos contraintes et surtout vos goûts ! Il ne faudrait pas que les titres joués le jour J ne vous conviennent pas, ni que le prestataire prenne trop de liberté en s’engageant sur un terrain qui n’est pas celui que vous auriez souhaité. Soyez clairs et précis, et pensez à spécifier les musiques qui marqueront les moments clés de votre réception : l’arrivée des mariés, l’ouverture de bal, l’entrée du gâteau… Enfin, précisez que le niveau sonore doit être acceptable : suffisamment fort pour que la musique ne soit pas couverte par les diverses discussions, mais assez bas pour ne pas empêcher les gens de discuter entre eux.

 

17/ CHOISIR UNE SALLE TROP PETITE 
Vos invités ne doivent pas se sentir à l’étroit. Sélectionnez donc un lieu de réception adéquat en fonction de votre nombre d’invités et de la disposition que vous souhaitez : Grandes rangées de tables façon banquet, tables rondes, ovales ou rectangulaires, en quinconce, piste de danse centrale ou non, emplacement du DJ, de la table d’honneur… De même, vos convives devront se sentir à leur aise à table : prévoyez donc suffisamment d’espace entre eux et ne chargez pas vos tables outre-mesure, d’autant qu’elles seront déjà suffisamment chargées avec les centres de table, la vaisselle, les menus, les marque-places, les cadeaux d’invités…. Enfin, votre salle de réception devra être bien pensée à la fois pour danser et laisser le personnel de service circuler, notamment entre les tables.

 

18/ NE PAS ETABLIR DE PLANNING
De même que vous devrez lister au préalable toutes les prestations à réserver, il vous faudra également planifier le jour J en lui-même : Prévoyez les horaires des cérémonies, les temps de trajets, la durée du cocktail et des séances photos, indiquez les horaires prévus du vin d’honneur puis du dîner, afin de fixer les heures approximatives des animations (qui auront lieu lors du cocktail et du repas), et enfin l’ouverture du bal. Puis communiquez ce planning à tous vos prestataires, afin d’être sûrs que chacun sache à quoi s’attendre et puisse s’organiser en conséquence.

 

19/ NE PAS TRAVAILLER SUFFISAMMENT SUR VOTRE PLAN DE TABLE 
Aimeriez-vous vous retrouver à un repas de mariage installé en face de l’ex de votre conjoint, entre l’oncle par alliance du frère du marié que vous n’avez jamais vu et qui n’a rien en commun avec vous, et l’arrière-grand-tante de la mariée qui vous parlera de son dossier médical et de la période d’entre-deux-guerres ? Je ne pense pas ! Tenez compte des liens entre chacun de vos convives, des éventuelles mésententes entre chacun et des discussions qui pourront ou non les unir (ou au contraire les opposer) lors du repas. Pensez que vos invités passeront du temps à table installés avec des gens avec qui ils apprécieront de pouvoir partager et s’entendre. Et, autant que possible, ne séparez pas les couples ou les fratries. Le bien-être de chacun compte lors de votre journée de mariage, même à table ! Enfin, trois conseils importants : Placez les personnes âgées le plus loin possible des enceintes du DJ, les tables des enfants légèrement à l’écart, et disposez la table d’honneur de façon à ne tourner le dos à aucun de vos convives.

 

20/ VOULOIR TOUT FAIRE SEULS
Qu’il s’agisse de la décoration ou de l’organisation de votre grand jour, sachez déléguer ! Autant en amont que le jour J. Soyez réaliste, vous ne pouvez pas vous faire maquiller, coiffer et habiller tout en installant vous-mêmes votre décoration par exemple. Laissez des tiers aller chercher votre bouquet de mariée chez le fleuriste, décorer le véhicule des mariés, installer les tables et décorer le lieu de la cérémonie. De même, déléguez à vos demoiselles d’honneur l’animation des jeux par exemple, ou la distribution des pétales à la sortie de la mairie. Idéalement, faîtes appel à une wedding planner pour coordonner votre journée de mariage. Vous serez ainsi rassurée quant à l’exécution de chacune des tâches et au respect du planning.
 
21/ NE PAS UTILISER DE MAQUILLAGE WATERPROOF
Cela semble être un détail mais une journée de mariage est une succession de grands moments d’émotion. Vous lâcherez certainement votre petite larme, voire plusieurs. Prévoyez donc un maquillage en conséquence, qui tiendra le choc et ne perdra pas de sa beauté au fil de la journée.

 

22/ NE PAS PREVOIR DE CHAUSSURES DE RECHANGE
Si vous prévoyez de porter des talons tout au long de la journée, soyez certaine qu’ils finiront par vous gêner au cours de la soirée. Prévoyez donc une seconde paire de chaussures : souples, légères et confortables, pour finir la journée à l’aise.

 

23/ NE PAS CONSACRER DE TEMPS A CHAQUE INVITE
Gardez à l’esprit que vos convives sont là pour vous ! Ils vous ont consacré leur journée, ont fait de la route, se sont mis sur leur trente-et-un et ont sûrement prévu un cadeau et/ou une enveloppe à votre attention. Prenez donc le temps de passer un moment avec chacun d’eux. Faîtes le tour des groupes, des tables, ne perdez pas de vue qu’une journée de mariage se doit d’être partagée et vécue avec les gens que vous aimez. Même le vieil oncle de votre mari ou l’amie de la maman de votre épouse mérite d’échanger quelques mots avec vous et d’avoir le temps de vous féliciter.

 

24/ NE PAS DEMANDER LES AUTORISATIONS

Sachez que de nombreux éléments peuvent être interdits ou doivent faire l'objet d'une demande d'autorisation préalable, que ce soit en mairie ou auprès du gérant de votre lieu de réception : Les feux d'artifices par exemple, ou encore le lâcher de lanternes ou de ballons, les bougies ou étincelles froides, le lancer de riz ou de confettis... N'hésitez pas à poser les questions qui s'imposent afin d'être sûrs de pouvoir réaliser vos souhaits en toute "légalité".

 

25/ OUBLIER LES REMERCIEMENTS
Encore une fois, vos convives ont consacré du temps et de l’argent à votre mariage, il est d’usage et tout à fait naturel de les remercier avec un petit cadeau et en envoyant un carton de remerciement à chacun quelques jours ou semaines après votre mariage. Si vous manquez d’inspiration quant aux cadeaux d’invités, nous vous invitons à lire l’article que nous y avons dédié. Vous y trouverez des idées et conseils qui pourraient vous être utiles.